Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 07:27

 

 

 

 

 

 THÉOSOPHIE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

H.P. Blavatsky 

(1831-1891)

 

 

 

"C'est du bourgeon du Renoncement au Soi que jaillit le doux fruit de la Libération finale.

Il est condamné à périr celui qui, par crainte de Mâra s'abstient d'aider les hommes, de peur d'agir pour Soi. Le pèlerin qui voudrait rafraîchir ses membres fatigués dans les eaux vives, mais n'ose s'y plonger par la frayeur qu'inspire le courant, risque de succomber à la chaleur. L'inaction basée sur la peur égoïste ne peut produire que du mauvais fruit.

Le fidèle égoïste vit sans but. L'homme qui n'accomplit pas la tâche qui lui est assignée dans la vie a vécu en vain.

Suis la roue de la vie ; suis la roue du devoir envers race et famille, ami et ennemi, et ferme ton mental aux plaisirs comme à la douleur. Épuise la loi de la rétribution karmique. Gagne des Siddhi* pour ta future naissance.

Si tu ne peux être Soleil, sois l'humble planète. En vérité, s'il t'est impossible de flamboyer comme le Soleil de midi sur la montagne coiffée de neige de l'éternelle pureté, choisis alors, ô néophyte, une plus humble carrière.

Montre la « Voie » - même sans éclat, et perdu parmi la foule – comme fait l'étoile du soir à ceux qui suivent leur sentier dans les ténèbres." (La Voix du Silence, H.P.B. BLAVATSKY)

 

* pouvoirs occultes gagnés par le yogi au cours de son ascèse tels que la clairvoyance, la clairaudience, perception des pensées d'autrui, rappel des vies antérieures etc., mais qui peuvent bloquer son progrès s'il est tenté de les employer.

 

 

 

 

contact : 

Tél. 06 14 90 93 81 

theosophie.tarentaise@hotmail.fr

 

                                                                    

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 07:24

La véritable spiritualité n'est pas une notion vague, ni une simple existence exempte d'activité, mais le pouvoir de connaître et d'agir, la possession de ce que les anciens ont appelé « l'omniscience ». L'accès à « l'omniscience » nous rend véritablement divins – divins en connaissance, en puissance, actifs dans tous les états de matière concevables et au moyen de tous les instruments imaginables. Et c'est là notre grande destinée. Saisissons-là donc. La vie nous appartient, tout comme l'esprit et la conscience. La vie éternelle nous appartient. Nous n'avons qu'à nous en emparer.

L'homme visible et l'homme invisible, R. Crosbie (CT 184)

Partager cet article
Repost0
28 février 2021 7 28 /02 /février /2021 20:57

La volonté et le désir sont tous deux des créateurs absolus qui modèlent l'homme et son entourage. Mais la volonté crée avec intelligence — le désir, aveuglément et inconsciemment. L'homme, par conséquent, se fait à l'image de ses désirs, à moins que, grâce à sa volonté, il ne se crée, à la ressemblance du Divin, enfant de la lumière.

La Volonté et de désir, H.P. Blavatsky (C.T. 9)

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 20:34

La volonté et le désir sont tous deux des créateurs absolus qui modèlent l'homme et son entourage. Mais la volonté crée avec intelligence — le désir, aveuglément et inconsciemment. L'homme, par conséquent, se fait à l'image de ses désirs, à moins que, grâce à sa volonté, il ne se crée, à la ressemblance du Divin, enfant de la lumière.

Sa tâche est double : éveiller la volonté, la fortifier par l'usage et la conquête, la rendre maîtresse absolue dans sa nature incarnée, et, parallèlement à ceci, purifier le désir.

La connaissance et la volonté sont les instruments nécessaires à l'accomplissement de cette purification.

(La Volonté et le Désir, H.P.B.)

 

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 20:48

La règle générale, la loi fondamentale et basique qui toujours et constamment doit rester présente à l'esprit est celle de la Fraternité. Si une pensée ou un sentiment, un mot ou une action, blesse une autre âme, on est dans l'erreur. H.P. B. donne ce conseil à l'étudiant désireux de pratiquer véritablement :

« Il doit se considérer comme une chose infinitésimale, pas même comme un atome individuel, mais comme une partie des atomes du monde pris dans leur ensemble, ou bien devenir une illusion, un rien, et s'évanouir tel un souffle ne laissant aucune trace derrière lui. En tant qu'illusions, nous sommes des corps distincts séparés, vivant dans des masques fournis par Mâyâ. Pouvons-nous revendiquer un seul atome de notre corps comme notre propriété distincte ? Toute chose, depuis l'esprit jusqu'à la plus infime particule, fait partie de l'ensemble, au mieux constitue un lien. Brisez un seul lien et tout sombre dans l'annihilation ; mais ceci est impossible. Il y a une série de véhicules qui deviennent de plus en plus grossiers, allant depuis l'esprit jusqu'à la matière la plus dense, de telle sorte qu'à chaque degré vers le bas et l'extérieur, nous voyons se développer de plus en plus en nous-mêmes le sens de la séparativité. Cependant, cela est illusoire, car s'il existait une véritable séparation complète entre deux individus quelconques, ils ne pourraient pas communiquer entre eux, ni se comprendre d'une façon quelconque. »

(Le mental vertueux, C.T. 115)

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2020 2 01 /12 /décembre /2020 08:20

La « Voie Ouverte », dès que tu en auras atteint le but, te conduira à rejeter le corps de Bodhisattva et te fera entrer dans l'état trois fois glorieux de Dharmakâya*, qui est à jamais l'oubli du Monde et des hommes.

La « Voie Secrète » conduit elle aussi à la béatitude du Paranirvâna**, mais à la fin d'innombrables Kalpa, de Nirvâna gagnés et perdus par pitié et compassion sans bornes pour le monde des mortels abusés.

(La Voix du Silence, H.P. Blavatsky)

 

Note :

Dharmakâya (skt) B. Le corps (kâya) glorieux le plus sublime, vêtement de suprême béatitude « tissé » par chaque Initié dans la progression qui l'a mené au bout du quatrième sentier (celui de l'arhat* parfait) ou (ésotériquement) au passage du 6ème Portail, avant son accès au 7ème (T.G.). Le niveau de conscience atteint est au seuil même du nirvâna.

Paranirvâna (skt) B. Le plus haut état de nirvâna. À distinguer de paranirvâna, le nirvâna final, qui s'accompagne de l'extinction complète de toute individualité active, au terme d'un grand cycle d'évolution - pour le temps d'une Nuit de Brahmâ.

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2020 7 01 /11 /novembre /2020 08:09

Regarde comment, telle la lune qui se mire sur les ondes tranquilles, Âlaya* se reflète dans le petit comme dans le grand, se réfléchit dans les plus minimes atomes et n'arrive pas cependant à atteindre le cœur de tous. Hélas ! Faut-il que si peu d'hommes profitent du don, de l'inappréciable bienfait d'apprendre la vérité, d'acquérir la perception juste des choses existantes, la Connaissance du non-existant !

(La Voix du Silence, H.P. Blatvatsky)

* Âlaya (skt) Littéralement : réceptacle, ou asile. H.P.B. l'emploie au sens d'Âme Universelle, Âme du Monde* ou Sur-Âme. (…) Pour tout homme, Âlaya représente le pôle spirituel de sa vie intérieure, le Maître* par excellence, qui constitue finalement, de façon effective, « le Soi d'un Adepte* avancé » (S.D. l, 49).

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2020 4 01 /10 /octobre /2020 07:14

Les jouissances nées du contact des sens avec les objets extérieurs sont des matrices de douleur, vu qu'elles ont un commencement et une fin ; le sage, ô fils de Kuntî, ne s'y complaît pas. Est un fidèle consacré et béni celui qui arrive durant sa vie terrestre, avant que l'âme ne se soit libérée du corps, à résister aux impulsions nées du désir et de la colère. L'homme qui est heureux en lui-même et illuminé intérieurement est un fidèle consacré ; participant de la nature de l'Esprit Suprême, il y est absorbé.

(Bhagavad-Gîtâ, V 23-24)

Partager cet article
Repost0
29 août 2020 6 29 /08 /août /2020 13:32

Par sa logique, sa cohérence, sa philosophie profonde, sa miséricorde et son équité divines, cette doctrine de la réincarnation n'a pas son égale au monde. C'est une croyance dans un progrès perpétuel de tout Ego ou âme divine qui se réincarne, dans une évolution qui va de l'extérieur vers l'intérieur, depuis le matériel jusqu'au spirituel et qui conduit, à la fin de chaque étape, à une unité absolue avec le Principe divin. S'élever d'un état d'énergie à un autre, passer de la beauté et de la perfection d'un plan à la beauté et à la perfection encore plus grandes d'un autre plan, parvenir à des niveaux toujours plus élevés de gloire, de connaissance et de puissance à chaque nouveau cycle, telle est la destinée de tout Ego, qui devient ainsi son propre Sauveur dans chaque monde, et à chaque incarnation.

(La Clef de la Théosophie, H.P. Blavatsky)

 

Partager cet article
Repost0
5 août 2020 3 05 /08 /août /2020 18:57

Celui qui, tout en ayant maîtrisé ses sens et ses organes, demeure inactif mais laisse son cœur se préoccuper des objets des sens est appelé un faux dévot à l'âme égarée. Par contre, celui qui a subjugué ses passions et qui, indifférent au résultat, accomplit tous les devoirs de la vie avec ses facultés actives est un homme estimable.

(Bhagavad-Gîtâ, III 6-7)

 

Partager cet article
Repost0